Transformer le mandrin deux mors de la mortaiseuse en poulie


Protecteur de Mandrin d'Origine
Après avoir connecté un variateur de vitesse sur la combinée à bois, je me suis souvent demandé comment récupérer la force motrice et à partir de quelle fonction parmi les scie, toupie ou dégau-rabot. Le chariot raz de lame ne permet pas cette modification et l'arbre vertical de la toupie n'est pas réellement adapté. J'ai très souvent laissé de coté cette question jusqu'au moment où j'ai jeté un oeil au mandrin deux mors de la mortaiseuse qui pouvait peut-être faire une poulie parfaite. J'ai demandé à un tourneur d'usiner des rainures à l'arrière qui pourraient recevoir une courroie striée dans la longueur. En fait la partie délicate a été la modification du protecteur sans inconvénient pour la sécurité d'utilisation.


Après mûre réflexion, j'ai réutilisé le protecteur d'origine en coupant soigneusement le support de plastique. Il y a juste assez d'espace entre le mandrin et le support pour glisser une courroie striée. Le protecteur de mandrin collé sur du contre-plaqué s'ajuste à l'ouverture du support qu'une clavette assistée d'un ressort bloque. Vous pouvez voir la transmission de la table de ponçage dans la partie droite, ci-dessous.

Détails


Enlever et remettre le protecteur s'effectue sans outil. Tirer le bouton libère le contre-plaqué et le protecteur se retire en le soulevant légèrement. Quel que soit la taille de la mèche, il peut être remis en place de la même manière et le carter du mandrin vient reposer sur la base de plastique.

Photo